Déclaration du conseil de la section régionale de Béjaia.

1 appréciations
Hors-ligne

mardi 21 octobre 2008
Déclaration du S.A.T.E.F. Béjaïa.
Réuni en cession ordinaire, le bureau exécutif de la section régionale SATEF de Béjaïa a rendu publique une déclaration dont voici l'intégralité de son contenu:

[b]Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Education et de la Formation
Section régionale de Béjaïa

Déclaration[
/b]

Les acteurs de l’école subissent durement une situation inédite de stress et d’angoisse portés à leur paroxysme. Si elle dure, les implications d’une telle situation seront désastreuses pour l’institution scolaire et pour ses acteurs en tant que tels (éducateurs, élèves, parents). Elles le seront aussi, lourdement, pour le Citoyen algérien et bien plus largement pour la notion de citoyenneté, fruit d’une transformation de la société algérienne en profondeur et de longue haleine.

On ne sait plus à quelle réglementation, ni à quel programme, ni à quel personnel se référer, ni si les faits accomplis successifs découlent ou non des conclusions des différentes Commissions nationales de réformes (éducation, justice, santé, missions de l’Etat) que nous demandons à voir, ou s’ils concrétisent une démarche tant arbitraire qu’inavouée d’essoufflement prémédité de l’école publique, et plus largement du secteur public et d’état.

Il n’y a en effet pas pire qu’une telle démarche pour exposer l’école, aussi préjudicieusement que le secteur public, à la crue dévastatrice de la prédation financière et de la mondialisation socioéconomique qui départagent les choses en profits pour les uns et en asservissement pour les autres. Voudrait-on casser l’école algérienne et son encadrement, pour les offrir en « pots de vin » à des marchands d’alphabets ? Tzaget si on attend trop longtemps passivement. Travailleuses et travailleurs, redoublez de dynamisme syndical ! La solidarité et la mobilisation sont les derniers remparts en défense de notre dignité.

A cet égard, il est à craindre que même des syndicats présentés comme revendicatifs renoncent à tout effort de s’informer sur le contenu des projets de réformes élaborés par les institutions de la République algérienne démocratique et populaire. Il s’agit pourtant d’expertises repères pouvant permettre un bilan de la situation antérieure et un suivi avisé de la situation abracadabrante actuelle.

Afin que cette position ne soit, en ce qui concerne la direction du SATEF, confondue avec de l’opportunisme corrompu ou avec la trahison des principes et des militant(e)s du SATEF, nous déclarons indésirables et irrecevables, pour l’exercice en cours, tout détachement au nom du SATEF, toute promotion suspecte et tout éventuel marchandage, y compris par exemple pour l’ouverture d’écoles privées. Personne ne peut prétendre à des privilèges particuliers tant que les droits et devoirs des acteurs de l’école ne sont pas équitablement et publiquement établis, largement compris et acceptés.

Se suffire d’anticiper sur les prochains faits accomplis sonne comme une adaptation à son tour inavoué, mais aussi comme une adoption sournoise des faits déjà accomplis.

Dans cet ordre d’idées, les membres de la direction du SATEF reconnus par l’administration comme ceux qui se réclament presque d’un « canal historique » sont à cette occasion solennellement appelés à faire cas du projet éducatif alternatif du SATEF ainsi que de son projet social, adoptés par la totalité du 3e Congrès, et ce, tant dans les tribunes officielles que syndicales et à tous les niveaux : national et international. C’est là que réside la meilleure contribution du SATEF à la juste appréciation de la situation par les travailleurs. Toute omission et tout recul sur cet important acquis du SATEF sera proposé au jugement de l’histoire et à celui du 4e Congrès national au sujet duquel toute conscience vive du SATEF doit se prononcer et travailler.

Béjaïa, le 16 octobre 2008.
Pour le Conseil de Wilaya,
Le coordinateur,

Hocine BOUMEDJANE.
H.Boumedjane

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 432 autres membres